Recycler son téléphone portable : bonne affaire ou geste solidaire

Recycler son téléphone portable : bonne affaire ou geste solidaire

Que faire de nos vieux téléphones portables ? On en a tous plusieurs dans nos tiroirs, on ne sait pas quoi en faire et au moment où l'on entreprend le grand rangement dans la maison, on les passe à la poubelle. Dommage pour nous ! Parce qu'en faisant cela non seulement nous polluons l'environnement mais en plus nous passons à côté d'une bonne affaire pour notre porte-monnaie ou pour une association qui vit du recyclage.

Image

Sommaire

- Revendre ou échanger

- Donner

- Un emploi pendant un mois

- Art et nouvelles technologies

Ils contiennent beaucoup de substances toxiques. Antimoine, arsenic, beryllium, cadmium, cuivre, plomb et d'autres substances moins connues mais tout aussi nocives, voilà le joli cocktail que nous déversons dans la nature si nous jetons nos portables à la poubelle, car ces produits ne sont pas détruits par l'incinération. Résultat : à la fin de la chaîne ils nous reviennent et finissent… dans notre corps. Alors que faire pour les recycler ?

Revendre ou échanger
On n'est pas obligé de changer de téléphone portable tous les quatre matins… Mais revendre ou échanger est une bonne solution quand on veut acquérir un nouveau modèle et qu'on n'a pas les moyens de sortir beaucoup d'argent.
Ça peut sembler surprenant, mais on peut faire des affaires en revendant son portable. Il existe de nombreux sites qui font des propositions plus ou moins alléchantes comme Magic recycle ou Vendre mon mobile. Mais on peut aussi en profiter pour soutenir une association avec Mon ex tel.

Par ailleurs les opérateurs téléphoniques, Bouygues, SFR et Orange ont intégré depuis longtemps la problématique du recyclage et proposent à leurs abonnés des offres de reprises ou des conditions d'échange intéressantes avec un appareil neuf.

Donner
On peut également déposer son portable dans les bornes mises à disposition dans les boutiques des opérateurs, par les collectivités locales ou par le réseau Emmaüs.
Attention ! Qu'on l'échange, le vende ou le donne, il vaut mieux enlever ses informations personnelles du portable avant de s'en séparer !

Un emploi pendant un mois
Dans tous les cas, les appareils sont ensuite traités par des entreprises spécialisées. Parmi elles Envie ou les Ateliers du bocage présentent un intérêt particulier car elles font partie du réseau Emmaüs. En plus de leur activité écologique, elles mènent une action exemplaire au niveau de l'insertion.
À ce niveau les appareils sont testés. S'ils sont hors service ils partent dans une filière de recyclage. S'ils sont en bon état, ils sont réparés si besoin, réinitialisés puis remis sur le marché.

À titre d'exemple, les Ateliers du bocage emploient sur la téléphonie 40 personnes dont 13 en insertion. Depuis septembre 2010, ils traitent 35 000 mobiles par mois, sur lesquels environ 22 % ont une seconde vie. 1 000 portables collectés = 1 emploi pendant un mois

Art et nouvelles technologies
En dehors du secteur industriel, certains expriment leur créativité en transformant les composants des mobiles en œuvre d'art.
Une exposition au Musée d’art contemporain de Baltimore, "Cell Phone : Art and the Mobile Phone", avait réuni dès 2007 des artistes utilisant le téléphone portable comme outil ou matériau.
En France on trouve au sein du collectif Art'eco différents artistes, comme par exemple Dadave, qui illustrent parfaitement cette démarche.

Faire une bonne affaire, agir pour l'environnement, aider une association ou se transformer en artiste… Nous n'avons pas à hésiter, recyclons nos vieux téléphones portables !

 

Sources :
Green IT : Pourquoi recycler son téléphone portable ?
Comment économiser : Recycler son téléphone portable et gagner de l'argent, notre conseil malin
*Ecosystem

 En savoir +

Les téléphones portables font partie des "D3E"

Les téléphones portables font partie de Déchets des Équipements Électriques et Électroniques, les D3E. Ce sont les produits dits "gris" qui recouvrent l'équipement bureautique et informatique.
Il y a aussi les produits dits "blancs" (électroménager) et les produits dits "bruns" (matériel audiovisuel).

En France chacun d'entre nous achète chaque année en moyenne 25 kg d'équipement électrique ou électronique dont 80 % sont de type ménager.
La collecte s'organise petit à petit : nous sommes à 5,7 kg collectés par habitant, c'est dire s'il y a encore moyen de faire des progrès ! (source : Ademe)

78,2 %
de matières
recyclées
dans un téléphone portable*

9 kg
de CO2
non émis
pour un portable recyclé*

2 kg
de matière première brute
économisée
pour un portable recyclé*