Covid-19 : qu’attendre de l’immunité dans le flou actuel ?

Covid-19 : qu’attendre de l’immunité dans le flou actuel ?

La notion d'immunité collective est difficile à cerner avec ce nouveau virus car, d'une part, on ne sait pas à quel niveau le taux d'infection doit se situer pour y parvenir et d'autre part nous avons une idée floue du pourcentage réel de la population qui a été en contact avec lui.

Par ailleurs l'immunité "humorale", mesurant le volume d'anticorps de type immunoglobulines, se situe dans une fourchette de 2 à 4 mois, selon les individus. Cette durée est comparable à celle des coronavirus des rhumes. Heureusement, le système immunitaire présente un second niveau de protection grâce aux lymphocytes B à mémoire et aux lymphocytes T ! Au contact d'un pathogène, les premiers produisent des anticorps spécifiques, tandis que les seconds l'éliminent directement.
Ce système d'immunité "cellulaire" semble avoir une grande longévité, au vu des connaissances sur d'autres coronavirus proches (au moins 17 ans pour le SARS-CoV-1). Il y aurait même une immunité cellulaire croisée avec d'autres coronavirus.
Conclusion momentanée : la part de la population immunisée est sans doute plus importante que le suggèrent les tests et nous serions plus proches d’une forme d'immunité collective que ce qui est admis à ce jour.

Source : Alternative Santé, Jean-Pierre Giess - 16/09/20