Décision "sans précédent" : la Banque postale lâche les énergies fossiles

Décision "sans précédent" : la Banque postale lâche les énergies fossiles

1,2 milliard d’euros d’actifs liés aux énergies fossiles seront liquidés…

C'est l'engagement que la Banque postale a annoncé dans un communiqué le 14 octobre dernier, décision saluée par les associations écologistes. D'ici à 2030, le groupe promet de sortir du gaz, du pétrole et du charbon et de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 46,2 %. La Banque postale détiendrait encore 500 millions € dans le charbon et 700 millions € dans le pétrole et le gaz. L'impact financier est faible au regard du secteur, mais cela "crée un précédent sur la place financière". La Banque postale est la seule à s'être engagée dans une sortie totale.

Les principales banques françaises, en revanche, poursuivent leur soutien aux hydrocarbures. Un rapport international réalisé par cinq ONG révélait en mars dernier que BNP Paribas, le Crédit agricole et la Société générale avaient presque doublé depuis 2016 leurs financements en direction du pétrole, du gaz et du charbon.
Seul le Crédit mutuel semble suivre le chemin de la Banque postale mais sans exclure les entreprises travaillant, par exemple, dans le transport et le stockage des hydrocarbures.

 

Source : Reporterre, Marie Astier – 16/10/21