Literie et habillement : la moitié des étiquettes présentent des anomalies

Literie et habillement : la moitié des étiquettes présentent des anomalies

Étiquetage incomplet ou inexact…

Environ la moitié des produits de literie et d’habillement (matelas, oreillers, couettes, chaussons et chaussettes…) testés dans une enquête de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) publiée le 29 avril dernier comporte des anomalies d'étiquetage. Dans 34 % des cas, les noms des substances utilisées pour traiter les textiles n’apparaissent pas sur l’étiquette. Parfois, il n’y a même pas d’étiquetage du tout.
Or ces articles sont traités avec des “biocides” (anti-acariens, anti-odeurs ou antibactériens) destinés à empêcher les organismes indésirables de s’y développer. Comme la plupart sont en contact avec la peau, ils font l’objet d’une vigilance accrue.
Au total, un tiers des 255 établissements contrôlés (pour 72 % des PME) étaient en infraction.

 

Source : Natura-Sciences – 29/04/21