“Moins mais mieux”, les Français aspirent à une société écologique

“Moins mais mieux”, les Français aspirent à une société écologique

La société écologique orientée vers l'équilibre et la sobriété est l'utopie préférée des Français.

C'est le résultat d'une enquête réalisée auprès de 4 000 personnes en février 2022 par l'ObSoCo (Observatoire Société et Consommation). Trois modèles ont été soumis à un échantillon représentatif des Français, sans être nommés, sous forme d'une quinzaine de propositions :
- l’utopie écologique avec une organisation de l’économie et de la société tendue vers l’équilibre et la sobriété, des modes de vie et de consommation que l’on pourrait résumer par la formule “moins, mais mieux” ;
- l’utopie identitaire-sécuritaire pour une société nostalgique d'un âge d'or passé, soucieuse de préserver son identité et sa singularité face aux influences étrangères ;
- l’utopie techno-libérale et sa trajectoire hypermoderne, dans une société où priment les valeurs individualistes et la reconnaissance des droits individuels, avec une croissance forte (mais génératrice d’inégalités) grâce à la vigueur d’un progrès technique allant jusqu’à augmenter l’humain, dans une perspective transhumaniste.

Résultats : 51 % des Français interrogés ont plébiscité les valeurs de la société écologique ; 39 % pour l'utopie identitaire-sécuritaire et 11 % pour la techno-libérale.

L'étude des résultats dans les détails ne fait pas apparaître d'oppositions marquées sur certaines valeurs : 69 % des sondés ont donné une note favorable à l'utopie écologique avec certaines dimensions qui font consensus comme produire et consommer local, consommer moins mais mieux, faire davantage par soi-même, développer la consommation collaborative (mutualisation d’équipements et de ressources), vivre dans des villes petites ou moyennes, réduire sa mobilité, privilégier les mobilités douces…
Le consensus se fait également autour des valeurs sécuritaires.
"À croire que les Français aspirent à une société écologique où règnent l’ordre et la sécurité."

D'autres valeurs font également consensus : l’exigence de liberté, le souci de l’égalité, la tolérance et le respect des droits individuels, la volonté de faire entendre sa voix (dans l’entreprise, dans les décisions politiques), le rejet de l’augmentation de l’humain par la technologie, l’appétence pour les petites échelles et l'objectif d’autonomie et de réalisation de soi conjugué au désir de renforcement d’un lien social choisi…

La comparaison avec les préférences exprimées en 2019 fait apparaître une étonnante stabilité avec un renforcement d’un désir de recentrage sur soi, de l’échelle nationale (poussée souverainiste) jusqu’au niveau personnel (aspiration au ralentissement, à l’épanouissement personnel).

Les thèmes sur lesquels les Français s'opposent concernent le rapport à "l’autre", les attitudes à l’égard de la mondialisation économique, du cosmopolitisme et de l’étranger.

 

Source : We Demain – 22/05/22