Peur pour la santé ou harcèlement de plage : le topless perd toujours du terrain

Peur pour la santé ou harcèlement de plage : le topless perd toujours du terrain

Seulement 16 % des femmes de moins de 50 ans s'exposent aujourd'hui seins nus sur les plages.

Elles étaient 48 % dans les années 80. C'est le résultat d'un sondage IFOP pour Xcams Media qui vient d'être publié le 26 août dernier. Celles qui pratiquent encore le topless sont les plus souvent des cadres, diplômées du supérieur, la différence tenant sans doute aux lieux de villégiature plus privilégiés, sécurisés et/ou isolés.

La prise de conscience des dangers du soleil arrive en première position des raisons évoquées pour garder le haut du maillot (53 % des femmes interrogées). Viennent ensuite les craintes sécuritaires (38 % des sondées craignent "d’attirer les regards concupiscents", 35 % redoutent une agression verbale, physique ou sexuelle).

Parmi les femmes les plus jeunes, 46 % ont peur qu’une photo d’elles soit prise et publiée sur les réseaux sociaux, 34 % pensent que montrer sa poitrine est un manque de respect envers les autres, 30 % craignent de recevoir des critiques négatives sur leur poitrine.
Le regard de l’autre, concupiscent, agressif ou moralisateur, semble rester déterminant.

 

Source : Huffington Post, Sandra Lorenzo – 26/08/21