Pour les produits végétariens et véganes, le Nutri-Score n’est pas une garantie

Pour les produits végétariens et véganes, le Nutri-Score n’est pas une garantie

Le Nutri-Score n'est pas encore obligatoire et seulement 21 % des produits végétariens et véganes l'affichent.

Le chiffre baisse même à 9 % dans les magasins bio. C'est le résultat de l'enquête de l'association de consommateurs CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) réalisée en septembre 2020. Parmi ces produits, 73 % affichent un Nutri-Score de A ou B. Mais le degré de transformation n’est pas pris en compte dans le calcul.

Certains experts du comité scientifique Siga s'en émeuvent : "on peut ainsi se retrouver avec de la chimie comestible ultratransformée qui est mieux notée que de vrais aliments, c’est incohérent !". Selon l'application mise au point par Siga, beaucoup de produits bénéficiant d'un Nutri-Score A sont notés par Siga comme étant ultratransformés, ce qui peut avoir des effets délétères pour la santé et l'environnement.

Problème : il n'existe pas de label officiel pour les produits véganes et végétariens. Certaines marques n'hésitent donc pas à créer leur propre label, tel le V-Label créé par l’Union végétarienne européenne (EVU), pas forcément gage de qualité. Compte tenu des prix généralement élevés de ce type de produit, celles et ceux qui souhaitent abandonner la viande ont plutôt intérêt à cuisiner à la maison des légumes bio de provenance locale.

 

Source : Reporterre, Ouns Hamdi – 22/03/21