Prescrire publie son bilan 2021 des médicaments à écarter des soins et à remplacer par de meilleures options

Prescrire publie son bilan 2021 des médicaments à écarter des soins et à remplacer par de meilleures options

112 médicaments "plus dangereux qu'utiles" dont 93 sont commercialisés en France…

La liste annuelle des médicaments "à écarter des soins" vient d'être publiée dans le numéro de décembre de la revue indépendante Prescrire et peut être téléchargée gratuitement sur le site. L'analyse porte sur les dix dernières années, de 2010 à 2020.
Par rapport à la liste 2020…
- 3 médicaments ont été enlevés : Ulipristal, 5 mg (Esmya), Nifuroxazide (Panfurex ou autre), Nintédanib (Ofev et Vargatef) ; les deux premiers pour arrêt de la commercialisation, le troisième pour réexamen de la balance bénéfices-risques.
- 10 médicaments ont été ajoutés : Finastéride 1 mg (Propecia ou autre) et Piracétam (Nootropyl ou autre), Eskétamine en solution pour pulvérisation nasale (Spravato), Pimécrolimus (Elidel), Romosozumab (Evenity) pour des effets indésirables "disproportionnés" ainsi que Méloxicam (Mobic ou autre) et les glifozines qui avaient été provisoirement écartés de la liste en 2020, le temps d'une réévaluation.

Source : Prescrire - 01/12/20