Une alimentation de qualité limiterait le risque et la sévérité du Covid-19

Une alimentation de qualité limiterait le risque et la sévérité du Covid-19

Une alimentation saine ferait diminuer de 10 % le risque de contracter le Covid-19, et de 40 % celui d'évoluer vers des formes graves.

C'est le résultat d'une étude états-unienne (encore en attente de validation par les pairs) réalisée auprès de 600 000 participants anglais ou américains. Le critère retenu pour une alimentation de qualité est une version simplifiée du "score hPDI", créé par des chercheurs de Harvard. Il retient la présence dans l’alimentation quotidienne d’éléments "sains" (fruits, légumes, céréales complètes, oléagineux…), ou "malsains" (boissons sucrées, céréales raffinées, bonbons, fritures…) auxquels sont attribués des scores. Les deux groupes comparés représentent les 25 % des participants ayant l'alimentation la plus saine par rapport aux 25 % ayant l'alimentation la plus malsaine.

Les meilleurs résultats concernent donc le régime privilégiant la consommation de légumes, fruits, céréales complètes et noix, poissons gras et bonnes matières grasses (comme l’huile d’olive) avec peu de produits d’origine industrielle et d’hydrates de carbone (glucides) raffinés.

"Vous ne devez pas forcément être végane, mais incorporer davantage de végétaux dans votre alimentation est un bon moyen d’améliorer la santé de votre microbiote intestinal, d’améliorer votre immunité et votre santé globale, et potentiellement de réduire votre risque de développer le Covid", affirme le Professeur Tim Spector du King’s College London, l'un des auteurs de l'étude.

 

Source : Alternative Santé, Jean-Pierre Giess – 19/07/21