5G : les opposants dénoncent un alignement des positions de l'Anses sur celles du lobby de la téléphonie

5G : les opposants dénoncent un alignement des positions de l'Anses sur celles du lobby de la téléphonie

L'Agence pointe le manque de données scientifiques mais ne tire pas les conclusions qui s'imposent…

C'est l'avis des associations Alerte Phonegate et Robin des toits sur le rapport que vient de publier l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) concernant la 5G. C'est précisément ce manque d'études scientifiques qui justifieraient, selon elles, un moratoire.

Les ONG dénoncent la disproportion entre les moyens alloués aux études scientifiques sur la 5G (quelques centaines de milliers d'euros) et les recettes venant du déploiement des nouvelles fréquences (près de 3 milliards d'euros).

Elles observent une inflexion "très notable" de l'Anses par rapport aux précédents rapports de 2016 et 2019 et n'hésitent pas à parler d'une "reprise en main politique de l'agence par les ministères de tutelle sous l'influence du lobby des industriels de la téléphonie mobile".

 

Source : Actu-Environnement, Philippe Collet – 31/05/21