Coronavirus SARS-CoV-2 : ce que les virologues doivent encore découvrir

Coronavirus SARS-CoV-2 : ce que les virologues doivent encore découvrir

Traitement spécifique, vaccins "universels", identification des origines du virus…

Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour les virologues. Pourtant ce qui a été déjà mis au point en un an est impressionnant : outils de diagnostic RT-PCR, tests sérologiques et plusieurs vaccins à forte efficacité. Dans le domaine de la prise en charge des patients, le nombre de décès a sensiblement diminué. Les soignants ont appris comment utiliser les corticoïdes comme la dexaméthasone et traiter les formes graves de manière moins agressives que dans les premiers temps.

Reste néanmoins à trouver un traitement spécifique pour le covid. La virologie doit découvrir pour cela comment le coronavirus active ou désactive les voies de l'immunité. Comment les protéines virales interagissent avec différents composés cellulaires tels que le récepteur ACE2, la "serrure" utilisée par le SARS-CoV-2 pour pénétrer dans les cellules… Une prochaine étape importante pour cela sera la caractérisation des enzymes virales (polymérase et protéases) qui sont des cibles pour les médicaments antiviraux.

Un autre résultat attendu est la mise au point de vaccins universels, efficaces contre les différents variants. Contrairement aux virus, comme celui de la grippe, qui s'atténuent au fil de leurs mutations successives, les coronavirus possèdent un mécanisme de correction des erreurs pouvant survenir lors de la copie de leur matériel génétique. Ils évoluent donc moins vite et, comme c’est la première fois que l’on assiste à ce processus, on ne sait pas en combien de temps émergent les variants.

Quant à l'origine du virus, on est quasiment certain qu'elle se trouve chez la chauve-souris, mais on ne connaît toujours pas l’hôte intermédiaire (ou les hôtes intermédiaires) ayant permis le passage à l’être humain. La piste du pangolin s’est finalement avérée peu probable.

 

Source : The Conversation, Anne Goffard – 05/03/21