Covid-19 : de nouvelles données sur l’effet de la vaccination sur la transmission du variant Delta

Covid-19 : de nouvelles données sur l’effet de la vaccination sur la transmission du variant Delta

La charge virale des personnes vaccinées et infectées par le SARS-CoV-2 est similaire à celle des non-vaccinés.

C'est la conclusion d'une étude parue le 28 octobre dernier dans la revue Lancet Infectious Diseases et réalisée entre le 13 septembre 2020 et le 15 septembre 2021 auprès d'environ 600 personnes cas contacts, âgées de 26 à 50 ans. Dans ce cas de figure, des personnes vaccinées peuvent donc transmettre le virus au sein de leur foyer familial, y compris aux membres de la famille totalement vaccinés.
"Ce résultat confirme donc ce que l’on sait de l’effet de la vaccination sur le risque d’infection, à savoir que celle-ci n’empêche pas le fait de pouvoir être infecté. Il montre donc l’existence dans le contexte familial d’un risque continu d’infection malgré la vaccination…"

En revanche, pour les personnes infectées par le variant Delta, la diminution de la charge virale a été plus rapide chez celles qui étaient vaccinées que chez celles qui ne l’étaient pas.
Reste également que l’administration du vaccin anti-covid réduit considérablement le risque de décès ou d'hospitalisation pour forme grave. Elle réduit également le risque d’être infecté par le variant Delta, plus transmissible que le variant Alpha.

Cette étude permet de mieux comprendre "comment et pourquoi le variant Delta est transmis si facilement dans les populations vaccinées et non vaccinées au sein d’une population ayant un fort taux de couverture vaccinale". Dans le contexte actuel de circulation du variant Delta, "l’effet du vaccin est minimal pour réduire la transmission du virus. La protection des sujets vaccinés vis-à-vis des non-vaccinés apparaît donc comme sous-optimale."

 

Source : Le Monde, Marc Gozlan – 03/11/21