Le coronavirus est-il d’origine naturelle ou issu d’un laboratoire ? Décryptage avec le virologue Étienne Decroly

Le coronavirus est-il d’origine naturelle ou issu d’un laboratoire ? Décryptage avec le virologue Étienne Decroly

On ne sait pas bien encore d'où vient ce virus qui a déjà provoqué au 30 octobre dernier plus d'un million de morts dans le monde, selon Étienne Decroly, virologue au CNRS.


Ce qu'on sait :
- la première accumulation de cas symptomatiques a été enregistrée dans la région de Wuhan (Chine) ;
- les premiers cas remontent fin novembre 2019 mais le début de l'épidémie pourrait remonter à encore plus tôt ;
- le génome du RaTG13, un coronavirus découvert en 2013 dans des excréments de chauve-souris, est à 96 % identique au SARS-CoV-2 : "c'est le virus le plus proximal identifié à ce jour", précise Étienne Decroly, "mais il n'est pas si proche que ça de celui qui nous intéresse" ;
- la piste de l'hôte intermédiaire que serait le pangolin a été abandonnée, le génome du coronavirus qui l'infecte étant identique à seulement 90,3 %, trop différent de celui du SARS-CoV-2. "Aujourd'hui, aucun résultat scientifique ne permet de comprendre ce qui s'est passé entre RaTG13 et SARS-CoV-2."

Les pistes de recherche actuelles :
- identifier le chainon manquant ;
- admettre qu'il y ait pu y avoir un transfert direct (ce qui n'est pas à exclure) ;
- identifier un autre coronavirus de chauve-souris encore inconnu, ce qui est précisément l'objet des travaux de l'institut de virologie de Wuhan ; on ne peut donc pas non plus exclure le fait qu'il y ait eu contamination du personnel de ce laboratoire et que la propagation se soit produite accidentellement à partir de là.
À suivre…

 

Source : Futura Sciences, Nathalie Mayer - 09/11/20