Maigrir avec le jeûne intermittent

Maigrir avec le jeûne intermittent

Plus efficace pour les hommes et les femmes ménopausées, le jeûne intermittent serait une bonne méthode minceur…

C'est ce que suggèrent les dernières études scientifiques sur la question. Mais attention de ne pas "tricher", par exemple en mangeant plus avant et après le jeûne ou en réduisant son activité physique ! Cela pourrait annuler les bénéfices du jeûne.

Plusieurs méthodes possibles :
- manger 25 % en moins (sur le plan calorique) un jour sur deux,
- sauter un repas tous les jours,
- jeûner 24 h au moins une fois par semaine,
- manger 5 jours à sa faim puis pendant 2 jours ne manger que 25 % des calories habituelles.

La forme la plus populaire est celle du 16/8. Elle consiste à ne manger que sur une période de 8h et jeûner les 16h restantes. En pratique, cela revient à sauter un repas. Socialement parlant, le petit déjeuner et le repas du soir sont les plus simples à sauter.
Quand le corps est ainsi mis au repos côté digestion, cela lui permet de brûler des graisses, d'activer des mécanismes de nettoyage et réparation cellulaires, comme l'autophagie.

Autres bénéfices du jeûne intermittent : diminution de l’inflammation, prévention du cancer, amélioration de la régulation de la glycémie, des facteurs de risque cardiovasculaire, des facteurs de risque associés à l’obésité et au diabète, de la résistance au stress oxydant, des performances physiques et cérébrales.

 

Source : La Nutrition – 15/06/21