Pesticide pyriproxyfène–virus Zika : découverte d’une alliance tragique pour le développement cérébral

Pesticide pyriproxyfène–virus Zika : découverte d’une alliance tragique pour le développement cérébral

Un pesticide peut aggraver les effets du virus Zika sur le développement cérébral d'un fœtus.

Des chercheurs français ont constaté le chevauchement géographique, au Brésil, entre les zones d'utilisation du pyriproxyfène et celles des cas graves de microcéphalie (bébés nés avec une petite tête et un petit cerveau). Ils ont ensuite montré, en laboratoire, comment ce pesticide "perturbe la signalisation des hormones thyroïdiennes, modifiant au passage des processus cruciaux pour le bon développement cérébral". L’exposition à ce pesticide pourrait donc, selon eux, s'ajouter à l’impact du virus Zika sur les capacités intellectuelles de l’enfant à naître.

Conclusion : "Notre étude souligne, une fois de plus, combien nous en savons peu sur les effets néfastes des pesticides sur notre santé – sur notre développement cérébral, sur notre environnement, etc. Dans le contexte de risque d’épidémies émergentes en lien avec le changement climatique, ce type de données doit nous alerter quant à l’importance de cet enjeu pour la protection des générations futures."

 

Source : The Conversation, Pieter Vancamp et Barbara Demenex – 12/09/21