Un Covid long peut également survenir chez des personnes vaccinées atteintes de Covid-19

Un Covid long peut également survenir chez des personnes vaccinées atteintes de Covid-19

Le Covid-long avec sa myriade de séquelles se manifeste également chez les individus vaccinés qui présentent une infection post-vaccinale.

C'est le résultat d'une étude états-unienne publiée en "preprint" (c'est-à-dire pas encore validée par les pairs) sur Research Square. Le groupe de participants ayant contracté une infection post-vaccinale comptait 16 000 personnes (âge moyen 66 ans), avec un groupe contrôle de 3,5 millions de personnes n'ayant pas développé la maladie (âge moyen 63 ans).
Résultat : le risque de décès ou de séquelle cardiovasculaire, métabolique, pulmonaire, affectant la coagulation ou de fatigue est moindre chez les personnes vaccinées que chez les personnes non vaccinées. Mais la différence n’est pas statistiquement significative pour les séquelles rénales, gastro-intestinales, neurologiques ou concernant la santé mentale. En outre les personnes vaccinées ayant développé un covid présentent un risque non négligeable de décès et de séquelles qui est également présent chez les patients qui n’ont pas été hospitalisés. Mais la vaccination permet de réduire ce risque.
D'où l'importance de continuer à respecter les gestes et mesures barrières, même après avoir été vacciné contre le covid, afin de prévenir au mieux la survenue d’une infection post-vaccinale.

 

Source : Le Monde, Marc Gozlan – 19/11/21