Vaccin covid-19 à ARN messager de la firme Moderna : données et incertitudes

Vaccin covid-19 à ARN messager de la firme Moderna : données et incertitudes

Une efficacité à court terme mais des incertitudes, notamment sur la durée de la protection…

La revue indépendante Prescrire vient de publier un point sur les connaissances actuelles concernant le vaccin ARNm-1273 de Moderna. Elles sont proches de celles concernant le vaccin tozinaméran de Pfizer et BioNTech.
"Dans ces deux vaccins, les brins d'ARNm codent pour une protéine de surface du virus dite protéine Spike. Les brins d'ARNm sont contenus dans des nanoparticules lipidiques, différentes selon le vaccin, qui elles-mêmes contiennent du polyéthylène glycol (PEG) 2000. Ces deux vaccins sont sans adjuvant ni conservateur."
L'essai clinique del'ARNm-1273 a été réalisé auprès de 30 000 États-uniens adultes dont environ 7 600 professionnels de santé. Résultat : "une efficacité globalement élevée pour prévenir à court terme les cas symptomatiques de la maladie covid-19, y compris les formes sévères ; mais comme avec le vaccin tozinaméran, la durée de cette protection n'est pas connue".
"Les effets indésirables connus du vaccin sont surtout des réactions locales et systémiques très fréquentes, parfois intenses, et des réactions d'hypersensibilité. Il n'a pas été mis en évidence de signal particulier d'effets indésirables, mais il subsiste encore de nombreuses inconnues inhérentes au faible recul d'utilisation, comme avec n'importe quel autre nouveau médicament, vaccin ou autre."

 

Source : Prescrire - 06/01/21