Hypertension : le vinaigre à la rescousse de nos artères

Hypertension : le vinaigre à la rescousse de nos artères

Deux cuillères à soupe quotidienne de vinaigre permettraient de faire baisser la tension artérielle d'environ 3 mmHg.

C'est la conclusion d'une analyse iranienne fondée sur quatre études randomisées réalisées auprès de 300 patients. Selon les chercheurs, une prise de vinaigre de 30 ml par jour (deux cuillères à soupe) entraînerait une baisse significative de la pression systolique (jusqu’à 3,25 mmHg) et de la pression diastolique (jusqu’à 3,33 mmHg). Cette baisse serait proportionnelle à la quantité de vinaigre consommé quotidiennement et ce jusqu’au seuil de 30 ml, à ne pas dépasser pour éviter certains effets indésirables (problèmes d'émail dentaire, troubles de la digestion…).
Explication : l’acide acétique (un composant de tous les vinaigres) améliorerait l’absorption du calcium par l’organisme, supprimant ainsi les dépôts de ce minéral sur les parois artérielles. Il réduirait également l’activité de la rénine, une enzyme qui contracte les vaisseaux sanguins et augmente la pression artérielle.

Les vinaigres de cidre et de grenade, particulièrement riches en acide acétique, peptides, vitamines et polyphénols, auraient des effets anti-inflammatoires et antioxydants qui favoriseraient fortement la fonction endothéliale (dont l’endommagement entraîne notamment un rétrécissement des artères). Ils stimuleraient également la production d’oxyde nitrique qui permet au corps de réguler la pression artérielle à la baisse.

 

Source : Alternative Santé, Nihel Amarni – 15/11/22