Pourquoi le sucre des fruits est bon pour la santé… et le sucre transformé ne l’est pas

Pourquoi le sucre des fruits est bon pour la santé… et le sucre transformé ne l’est pas

Parce que nous les croquons, les mâchons et les mélangeons ainsi à d'autres nutriments, le fructose des fruits se digère facilement.

Tous les composants des fruits (fibres, minéraux, vitamines), alliés à la salive et à nos sucs digestifs, contribuent à l'incorporer lentement.
En revanche le fructose des jus de fruits et celui qu'on trouve, par le biais du sucre blanc ou du sirop de maïs, dans les boissons gazeuses sucrées, les aliments transformés, sucreries, sauces et condiments, parce qu'il est sous forme liquide, est rapidement absorbé par les cellules intestinales jusqu'au foie où il est transformé en graisse. En cas de consommation importante et fréquente, les capacités de régulation vont être dépassées et, à long terme, des problèmes de santé peuvent apparaître : obésité, diabète, stéatose hépatique (excès de graisse dans le foie), lipides sanguins… Avec le temps, on voit augmenter les risques de cancer ou de crise cardiaque.
Problème : ce type de régimes hypercaloriques (pauvres en fruits et légumes et riches en graisses et fructose) s’est généralisé au niveau mondial, ce qui explique la croissance épidémique de ces pathologies.

Il vaut donc mieux consommer les fruits en tant que tels et réserver les jus pour des occasions exceptionnelles, de préférence en n'enlevant pas la pulpe (qui aide le sucre contenu dans le fruit à pénétrer plus lentement dans notre organisme).

 

Source : The Conversation, Juan Carlos Laguna Egea et Marta Alegret Jorda – 05/01/22